[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Les débuts de l’Orphelinat (1868-1876)

L’établissement, fruit de multiples dévouements, a déjà une longue histoire. Le 16 septembre1868, l’abbé Vauloup accueillait le premier enfant au Télégraphe d’Habloville, un bâtiment offert par le comte de Caulaincourt. Le frère de l’abbé remit en culture le potager ; sa sœur nettoya la maison. Un groupe de bienfaiteurs se constitua pour soutenir l’œuvre. Dès 1869, le nombre d’orphelins passa à 17 ; la guerre de 1870, arrivée jusque dans la Sarthe, en amena d’autres : il fallut songer à agrandir.

C’est alors que Mr de Caulaincourt, aidé de divers bienfaiteurs, acheta la ferme des Cours, d’une contenance de 65 ha . On aménagea, tant bien que mal, le vieux corps de ferme : la grande cuisine devint un réfectoire, les greniers, des dortoirs ; une remise fut transformée en chapelle ; il fallut aussi installer des classes, des ateliers . C’est l’entrée de l’ancienne ferme des Cours que vous voyez ci-dessus.
Suite : Les trois successeurs de l’abbé Vauloup

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]