[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

L’évêque de Séez nomma des prêtres comme directeurs jusqu’en 1936. Ce furent :

L’abbé Jean Cornu (1875-1981
acheta la Moulin de Giel
aménagea un lavoir, un séchoir et une chapelle dans une ancienne bergerie
se fit quêteur pour pouvoir construire le bâtiment central
développa avec succès l’agriculture (premier prix de culture du canton de Putanges en 1895)

L’abbé Désiré Hervieu (1898-1929)
répara la roue à aubes du moulin
construisit lui-même le pont qui permet d’accéder aux prés de la rive gauche de l’Orne
construisit la première extension du bâtiment central (aile sud)
reçut avec soulagement en 1901 l’aide des sœurs Franciscaines de Perrou
perdit successivement tous ses auxiliaires lors de ta mobilisation générale en 1914
eut la grande peine de voir la ferme des cours incendiée par un de ses enfants.

L’abbé Léon Roussel (1929-1936)
effaça les traces de l’incendie de 1929 et construisit à la place des murs calcinés des ateliers : forge, bourrellerie, cordonnerie, menuiserie
développa la gymnastique

accueillait jusqu’à 140 orphelins[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][pirenko_gallery images= »2591,2585,2590,2589″][/vc_column][/vc_row]