RÉparation des

CARROSSERIES

MÉTIERS CIBLÉS

GIEL DON BOSCO-MECANIQUE AUTO-0679
  • Technicien d’atelier de carrosserie
  • Carrosier 
  • Contrôleur technique

Le professionnel exerce ses activités dans : 

  • Les ateliers de réparations des carrosseries indépendance.
  • Les ateliers de réparation des carrosseries des réseaux des constructeurs automobiles.
  • Les ateliers de réparation rapide des carrosseries.
  • Les ateliers de réparation des carrosseries intégrés dans les entreprises et les collectivités.
élèves réalisant une opération de maintenance sur une voiture

OBJECTIFS ET COMPÉTENCES

  • L’accueil du client et la réception de son véhicule
  • Le remplacement, réparation des éléments détériorés
  • Le contrôle, réparation des structures
  • La préparation, réalisation et contrôle de la mise en peinture d’un élément de carrosserie.
  • La remise en conformité du véhicule.
  • La finalisation de l’intervention.
Le titulaire du Baccalauréat, spécialité Réparation des Carrosseries implique un comportement visant des objectifs de qualité :
  • Dans la relation avec la hiérarchie, les assurances et les experts
  • Dans le travail d’équipe
  • Dans les relations avec les clients et utilisateurs, en interne comme en externe

MOYENS PÉDAGOGIQUES

Moyens matériels :

  • Atelier dédié aux réparations sur véhicules ou pièces détachées
  • Formation en présentiel
 
Photo pièce automobile

FORMATION EN APPRENTISSAGE

EN APPRENTISSAGE :

  • Formation en alternance en contrat d’apprentissage à partir de la classe de 1ère.
  • Formation gratuite, rémunérée et financée par l’OPCO.
  • 2 semaines en formation (UFA)
  • 2 semaines en entreprise
élèves qui peint un phare de voiture

PROGRAMME

Matières générales : 
  • Français
  • Histoire – Géographie
  • Économie – Gestion
  • Mathématiques
  • Sciences-physiques
  • Arts-appliqués
  • Projet / chef d‘oeuvre
  • Accompagnement personnalisé

Enseignements professionnels :

  • Atelier 
  • Technologie 
  • Analyse d‘un système technique
  • Expertise technique, remise en conformité des carrosseries
  • Mise en conformité sur système mettant en oeuvre des énergies
élèves réalisant une opération de maintenance

CONDITIONS D'ADMISSION

  • Après une 3ème Générale
  • Après une 3ème Prépa-Métiers
  • Après un CAP Maintenance des Véhicules / Mécanique
  • Signature d‘un contrat d‘apprentissage
  • Avoir – de 30 ans à la signature du contrat
  • Aucune limite d’âge en situation de handicap
INSCRIPTION :
  • Inscription possible de Janvier à Décembre de l’année N
  • Début de la formation : Septembre
  • Formation en 3 ans (2nde, 1ère, Terminale).
  • Vous êtes en situation de handicap ? Contactez-nous, nous étudierons les meilleures conditions pour vous accueillir.

APRÈS LA FORMATION

Poursuites d’études possibles :

  • BTS Négociation et Relation Clients (filières commerce/vente)
  • BTS Conception et Réalisation des Carrosseries
  • BEP ou BTS Maintenance des Véhicules : Option C (Motocycles), Option A : VP (Voitures Particulières)Option B : VTR (Véhicules de Transport Routier)

LES +

Accompagnement :
  • TP en atelier (activités sur véhicules)
Visites :
  • Visites d‘entreprises

CHIFFRES CLÉS 2023

  • Taux de réussite : données non disponibles
  • Nombre d’apprentis : données non disponibles
  • Taux d’insertion : données non disponibles
  • Taux d’interruption en cours de formation : données non disponibles
  • Taux de rupture avec poursuite d’études : données non disponibles
  • Taux de poursuite d’études : données non disponibles
  • Taux d’apprentis en recherche d’emploi : données non disponibles

Consulter nos taux en lien avec la formation via le lien suivant : < INSERJEUNES >

LES MÉTIERS...

CARROSSIER

mécanicien 2024

Synonymes du métier : Tôlier

Secteurs professionnels : Automobile, Commerce, Distribution et Maintenance.

Centres d’intérêt : J’aime bricoler, réparer, je suis les évolutions techniques du secteur automobile. 

Aptitudes requises :  Je suis habile, minitueux, méthodique, je suis apte à gérer les relations avec les clients.

FAQ

Un carrossier a pour mission de réparer tout ce qui touche à la tôle sur un véhicule abîmé ou accidenté. Il s’occupe donc uniquement de l’enveloppe externe du véhicule. Il ne faut pas le confondre avec le mécanicien qui répare les pièces internes du véhicule. Le carrossier s’occupe également de la peinture du véhicule et de son aspect final esthétique d’une manière plus générale.

De plus, le carrossier est en charge de tout ce qui concerne les pare-brise des véhicules. Il est également souvent amené à nettoyer les véhicules, notamment en enlevant les graffitis ou autres traces laissées sur la carrosserie. Certains d’entre eux sont également spécialisés dans la pose d’adhésifs et du flocage de véhicules de société. Ce professionnel peut travailler sur des VL, des PL et même en aéronautique. Le carrossier fait partie de la grande famille des garagistes et des réparateurs automobiles.
• Diagnostiquer les dommages subis par un véhicule et déterminer les interventions techniques à mener.
• Restructurer une caisse automobile selon les normes du constructeur.
• Commander une pièce à échanger et, une fois reçue, sur la voiture accidentée.
• Redresser des parties déformées, les assembler par soudage ou par vissage.
• Utiliser un banc laser pour contrôler la géométrie de la caisse automobile.
• Repeindre une voiture ou tout autre véhicule.
• Débosseler, aplanir, redresser une carrosserie ancienne avant de la repeindre.
Le carrossier a l’avantage d’être polyvalent : même s’il est spécialisé en esthétique de carrosserie, il peut être un expert en mécanique. Dans ce cas, il travaille de manière autonome.

Il est amené à travailler sur tous types de véhicules et sera souvent en contact avec la clientèle, ainsi qu’avec les experts de l’assurance avec lesquels il peut discuter de son métier.
Le carrossier est souvent employé au sein d’un garage, que celui-ci soit issu d’une chaîne ou soit indépendant. Il peut ainsi travailler au sein du réseau d’une grande marque, ou choisir de monter sa propre société. Cependant, un grand nombre de postes sont accessibles par des entreprises spécialisées en intérim. Tout carrossier peut également choisir de travailler en indépendant. Changeant de secteur et avec beaucoup d’expérience, il peut devenir export automobile et être missionné par un ou plusieurs réseaux d’assurances.
Le carrossier doit être doué de ses mains, patient avec les clients, minutieux et soigneux dans son travail. Il maîtrise aussi bien le travail sur la tôle et le plastique que l’électricité, la mécanique et l’électronique. Il utilise en particulier des outils très techniques comme le bac à mesure laser. Il doit convaincre l’expert automobile envoyé par l’assurance de la qualité de son analyse des pièces abîmées que de celle de sa réparation. En contact avec les clients, il possède de bonnes capacités de communication pour expliquer son travail et le coût lié.
Le carrossier est sous les ordres d’un chef d’atelier ou chef de concession et pourra travailler aux côtés d’autres mécaniciens automobiles. Il peut aussi encadrer des apprentis. Son lieu de travail est défini dans l’atelier. Il doit discuter de ses interventions avec l’expert automobile, qui représente une autorité au moins égale au chef d’atelier.
• Un carrossier confirmé qui travaille au sein d’un garage et qui a acquis une bonne expérience peut par la suite prétendre à un poste de chef d’atelier. En fonction de sa formation, le carrossier pourra évoluer plus ou moins rapidement. Il peut aussi choisir de travailler dans le contrôle technique, grâce à ses connaissances numériques.
• Si l’encadrement l’intéresse davantage, il peut devenir chef d’équipe et manager plusieurs autres carrossiers.
• Certains s’orientent également vers des domaines plus spécialisés comme ceux du contrôle technique.
• Il est également possible pour un carrossier de finir par travailler à son propre compte ou monter son propre garage.

Date échéance de l’enregistrement : 31/08/2023