Bac Professionnel : Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole

Le Baccalauréat professionnel CGEA a pour objectif de former de futurs agriculteurs ou salariés spécialisés dans les domaines de l’élevage, du végétal et de l’agroéquipement. La formation allie enseignements généraux et professionnels et s’ancre dans le concret avec 23 semaines de stage réparties sur les 3 ans.

Nos objectifs

  • Valoriser la prise de décisions et la notion de pilotage de l’entreprise
  • Acquérir des compétences pour concevoir le développement d’une exploitation agricole
  • Être en mesure de prendre des décisions nécessaires au bon fonctionnement de l’exploitation
  • Être capable de mettre en oeuvre individuellement et collectivement les différentes activités de production, transformation et commercialisation des produits et services liés à l’exploitation
  • Être en capacité de gérer, d’innover, de s’adapter

Les +

  • Un Bac pro : regroupant 50% de matières générales et 50% de matières professionnelles
  • Un diplôme obtenu à 50% par des contrôles en cours de formation et à 50% par des épreuves en fin de cycle.
  • Soutien et renforcement des connaissances
  • Mise en place de projets : Accompagnement de chaque jeune dans son parcours personnel et professionnel, développement des connaissances et compétences
  • Enseignement pluridisciplinaire
  • Une excellente préparation au BTS et certificats de spécialisation.
  • Une exploitation agricole de 130 ha avec 100 VL normandes, production AOP
  • À proximité du lycée agricole pour travaux pratiques réguliers

Voyages et découvertes

Durant les trois années du bac professionnel, les élèves participent à un voyage riche en découvertes :

  • Angleterre, Allemagne, Belgique
  • Les Alpes ou les Vosges
  • Participation chaque année à 1 ou 2 salons professionnels : Innovagri, Space à Rennes, SIMA et salons régionaux.

Les stages en milieu professionnel

23 semaines de stages dont 15 prises sur la scolarité.

L’exploitation agricole sert de support aux épreuves orales de fin de cycle Bac Pro.

Les stages sont axés sur 3 thèmes

  • Découverte en seconde
  • Techniques de production en première
  • Diagnostic et analyse en terminale

Possibilité de pratiquer 6 semaines de stages dans différentes structures en lien avec le projet professionnel, les EIE ou le MAP.

8 semaines minimum dans la même structure pour la réalisation du dossier support de l’épreuve orale de l’examen.

Matières générales

Seconde

14h

Première

14h

Terminale

14h

Matières professionnelles

Seconde

15h

Première

16h

Terminale

16h

Matières générales

  • Français
  • Histoire
  • Biologie
  • Economie
  • Anglais
  • EPS
  • Mathématiques
  • Sciences-Physiques
  • Informatique

Matières professionnelles

  • Sciences économiques et gestion
  • Biologie-écologie
  • Agronomie / Phytotechnie / Zootechnie
  • Sciences techniques des équipements / Agroéquipements

En seconde professionnelle

  • 2h par semaine d’Enseignement individualisé à l’initiative de l’établissement
  • 2h par semaine de soutien et méthodologie
  • 1 semaine de stage collectif : éducation au développement durable ou à la santé
  • 1 semaine de permanence sur l’exploitation du lycée

En première et terminale :

  • 2h par semaine Module d’Adaptation Professionnelle (MAP) : Découverte de la production de viande bovine.
  • Participation à « Lycéens au cinéma »
  • Enseignements pluridisciplinaires agrémenté par de nombreuses conférences et visites
  • Participation à des comices, concours départementaux et nationaux( TIEA) au salon de l’Agriculture à Paris

Témoignage

Alexis 30 ans, agriculteur

J’ai effectué un BEP en 2008, puis un Bac Pro GCEA (Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole) que j’ai obtenu en 2010. Puis j’ai effectué un BTS ACSE (BTS Analyse, Conduite et Stratégie de l’Entre- prise Agricole). En 2013, j’ai poursuivi par une licence professionnelle en droit rural, à la fac de Laval. J’ai choisi le métier d’agriculteur car dans ma famille nous avons une exploitation agricole, depuis plusieurs générations. Être agriculteur est un métier extrêmement diversifié, je peux travailler au gré des saisons, j’aime le côté entrepreneurial et le fait que je puisse prendre des décisions, investir, développer l’exploitation… tout ça, ça me plait énormément. J’ai le plaisir de gérer mon exploitation tel un chef d’entreprise. Giel Don Bosco m’a apporté un épanouissement scolaire. Issu d’une filière générale, je voulais faire un BEP pour ensuite aller en Bac Pro GCEA. Je n’étais pas féru de l’école mais le directeur de l’époque m’a été d’une grande source de motivation. Il m’a dit : « Si tu veux que je te prenne à Giel, il va falloir travailler. » Cela a été un déclic pour moi car je voulais vraiment intégrer cette école.

C’est l’internat qui m’a marqué durant mes années à Giel. Le fait d’être interne m’a rendu plus autonome. J’ai également de très bons souvenirs des professeurs car ils ont su être à l’écoute et m’ont donné l’envie d’apprendre.

J’ai de bons souvenirs de l’ambiance de classe.
D’ailleurs, je suis toujours en relation avec certaines personnes de ma classe. Je pense également au voyage en Belgique réalisé en première. Cela fut une très bonne expérience.